Astuces pour limiter le gaspillage alimentaire

Astuces pour limiter le gaspillage alimentaire

Publié le 15 novembre 2019 |Trucs & astuces

Selon les statistiques, 30 % de la nourriture produite est jetée annuellement, ce qui équivaut à 1,3 milliard de tonnes par an. Cependant, nombreux sont les habitants de certains pays qui sont encore victimes de la famine. Un tel déséquilibre nous amène donc à essayer de limiter le gaspillage alimentaire le plus possible. Mais encore faudrait-il savoir comment s’y prendre.

Sachez conserver les aliments pour qu’ils ne périssent pas

Au Japon, il ne faut jamais se servir un verre soi-même. Ce rôle revient au voisin ; s’il voit que votre verre est vide, il se fera un plaisir de vous proposer une boisson, et de l’y verser. D’ailleurs, c’est obligatoire si l’on veut se faire passer pour quelqu’un de poli. De même, si vous constatez que le verre de votre voisin est vide, c’est à vous d’y verser une boisson. Le concept est bien joli, car cela oblige les convives à faire attention les uns aux autres !

La porte du frigo est la zone la plus froide de toutes. Il faut y entreposer les aliments types : sauces, condiments, marinades, confitures, beurres… La première rangée s’ensuit (en partant du haut) ; elle est l’endroit suivant à être le plus froid. De préférence, ce sont les fromages et yaourts qui s’y installent ; de même pour les aliments cuits et prêts à manger. Vient alors la deuxième rangée. À ce niveau, la température est moins basse. Les laits, boissons végétales, viandes, poissons… y ont leur place. Le reste, c’est-à-dire, les fruits et légumes seront positionnés dans les tiroirs du bas.

Établir un rangement correct, équivaut à limiter le gaspillage alimentaire

L’entreposage des aliments secs requiert aussi une certaine technique si l’on a pour principal objectif de limiter le gaspillage alimentaire. Leur durée de vie en dépend effectivement. Après achat, placez vos céréales dans des contenants hermétiques en verre. Ainsi seront-elles à l’abri des insectes. Mais certaines d’entre elles seront mieux au congélateur ; le but étant de ralentir le rancissement (les farines complètes, les farines de sarrasin et de noix, entre autres). Une quantité de gras dans leur germe, bien qu’infime, est source d’instabilité pour elles.

Les confitures faites maison, l’une des meilleures alternatives pour un minimum de perte

Pour conserver vos fruits le plus longtemps possible, c’est-à-dire limiter le gaspillage alimentaire, pourquoi ne pas concocter votre propre recette de confiture ? En plus d’être faciles à réaliser, les confitures maison sont plus saines. En effet, les sucres utilisés pour leur fabrication ne sont pas de type industriel. Au contraire, vous avez même le choix entre d’autres substances telles que : le miel, le sirop d’érable, la vanille… D’un autre côté, vous pouvez sucrer la recette comme bon vous semble, tout en veillant à ne pas en faire trop.

Découvrez nos autres articles

Les légumes, parfaits pour le summer body

Le summer approche à grands pas. N’est-il pas temps de se soucier de votre bien-être ? Si vous pensiez que seules les chirurgies esthétiques pourraient embellir votre…

Quiche haricots coco, chorizo et tomates cerise

Préchauffez le four à 200°. Étalez la pâte et foncez le moule préalablement beurré avec celle-ci. Réservez au réfrigérateur pendant 15 minutes. Coupez le poivron rouge en petits …